Météo actuel

Météo non disponible actuellement

Prochaine date

19 juin | Marché de Bosc-le-Hard

Consulter l'agenda complet

Ouverture de l'exposition KIJNO au château de Vascoeuil


Cet événement est terminé !
Nous vous invitons à parcourir la liste des prochains événements en cliquant ici.

Ouverture de l'exposition KIJNO au château de Vascoeuil

22 avril - 22 octobre 2023

Ladislas KIJNO est un peintre français, né en 1921 à Varsovie (Pologne), de père polonais et de mère française. Il s'installe en 1925 avec ses parents à Nœux-les-Mines (59) où il passera son enfance. Il meurt à Saint Germain en Laye le 27 novembre 2012. Ladislas Kijno réalise ses premiers travaux artistiques au début des années 40, tout en menant parallèlement des études de philosophie à l'université de Lille. Après la guerre, il fréquente l'atelier de Germaine Richier. Fin des années 40, il participe avec les grands artistes de la première moitié du XXe siècle comme Henri Matisse, Georges Braque, Fernand Léger, Georges Rouault, Jean Bazaine, à la décoration de l' Église d'Assy (Haute-Savoie) et peint une Cène pour la crypte.

Peintre de l'insoumission, poète, philosophe, Ladislas Kijno exprime ses combats, sa poétique rebelle, ses doutes, ses émotions dans l'énergie, la démesure, la sensibilité extrême, l’humanisme d’œuvres au souffle poétique et spirituel. Pour le philosophe Jean Grenier « Kijno descend jusqu’à ce que Cézanne appelait les assises du monde » c’est à dire que pour KIJNO « l’art n’est pas décoratif, il est initiatique, il nous relie au monde » .

Après ses premières œuvres avec personnages et violons, Kijno évolue vers l'abstraction. Sans cesse à la recherche de nouveaux moyens d'expression, il expérimente dès les années 60 (bien avant la mode du Street Art) les vaporisations à la bombe en peinture. Il invente la technique du froissage, avec ses célèbres "papiers froissés ".

Homme des remises en cause et des ruptures de style, se refusant à rester prisonnier des définitions et catégories, il se permet de naviguer librement entre abstraction et figuration, créant un monde personnel de signes et de courbes qui dessinent une mythologie moderne.

49.44666
1.37888